Lifestyle

J’ai testé le studio Ana’e

Hello, j’espère que vous allez bien ! Oui ça fait quelques temps que je n’ai pas posté d’articles but here i am !

J’ai découvert le studio Ana’e ,en fin d’année 2017, après avoir vu l’interview de la fondatrice Aude Livoreil-Djampou sur Facebook. J’ai tout de suite apprécié la démarche. C’est LE salon de coiffure dédié aux cheveux du monde comme l’annonce leur site, cheveux crépus inclus. Je tiens à le préciser, c’est ce qui fait la différence avec certains salons qui ne coiffent pas nos cheveux par manque de connaissance, de technique.

C’est en m’abonnant à leur page Facebook que j’ai pu voir qu’ils recherchaient des modèles cheveux crépus pour des diagnostics, des soins, des colorations, tresses, tissages …

Je me suis inscrite pour la session des soins et ils m’ont recontacté à mon grand plaisir. Le rendez-vous a eu lieu le 23 Janvier à l’Atelier des Talents à Paris. Il faut savoir qu’il ne m’est pas facile de confier ma tête, je ne vais pas souvent au salon de coiffure car je réalise mes soins moi-même mais pour cette fois, j’ai fais confiance et l’interview m’avait convaincue.

Nous étions donc 4 modèles présentes dans le cadre d’une formation de coiffeuses professionnelles en partenariat avec l’Oréal pour (ré)apprendre, traiter et mieux connaître le cheveu crépu. J’ai beaucoup aimé car petit à petit il y a tout de même du changement. Aujourd’hui, les salons doivent s’ajuster au marché et non se préoccuper d’une seule niche. Et ce que j’ai trouvé marrant est que nous modèles, on savait exactement ce que la coiffeuse en formation faisait bien ou non, parfois on les guidait. Ah oui, nos cheveux n’ont plus de secret !!

Après la formation, j’ai été contactée par la fondatrice qui avait besoin d’une personne qui souhaite se couper les cheveux et donc participer à un shooting pour un magazine de coiffure. J’ai de suite acceptée parce que je voulais les couper depuis un moment déjà !

Mardi 6 février, 11h15, je découvre le studio Ana’e. Une grosse équipe est présente ; maquilleuse, styliste, photographes, les gérantes du magazine, ça m’a directement mis dans l’ambiance, ouaiii j’ai surtout paniqué ! Je finis par retrouver Aude et Alexandre, le coiffeur super sympa que j’avais déjà vu lors de la formation.

A ce moment, je suis impatiente de couper mes cheveux mais la partie la plus importante et que j’avais « oublié » est la partie => shooting ! Je n’étais vraiment pas prête.

Côté coiffure, je sais déjà ce que je veux : un afro effilé connu sous le nom de tapered cut. Les cheveux sont courts sur les côtés et à l’arrière avec une longueur sur le dessus. Couper mes cheveux ne me fait pas peur, au contraire c’est ce que je préfère. Je me sens nettement mieux comme ça.

instagram :  @ilovealimara

 

Pour la coupe, le coiffeur a commencé par étirer mes cheveux puis a coupé sur cheveux secs. Il est préférable de couper sur des cheveux secs étirés, on a la réelle forme et longueur du cheveu .

J’ai aussi fais une couleur sur les pointes pour un peu plus de fun ! Un genre de marron miel.

Après la coloration, nous sommes passés au shampooing puis soin. Pour le soin, il a utilisé un masque de la gamme brésilienne INOAR. Mes cheveux étaient tellement doux, j’étais surprise de les voir dans cet état. C’est une gamme disponible au studio et qui mérite d’être testé.

J’aurais aimé prendre des photos de chaque moment que j’ai passé au studio Ana’e mais ce n’était pas possible. Chaque étape de la coupe, au shampooing, en passant par le soin et enfin la coiffure, était photographié. Je n’ai pas pu filmé le moment où je coupais mes cheveux, c’est vraiment dommage.

C’était un jour exceptionnel durant lequel j’ai bénéficié des services du studio, et c’est sympa car ils sont vraiment à l’écoute de tes besoins, sont de bons conseils et surtout ils connaissent leur travail. J’ai obtenu la coiffure que je voulais en plus d’une coloration, c’est pas génial ça ? Alexandre est super sympa, je vous le recommande !

Aujourd’hui, j’ai coupé un peu plus sur les côtés et l’arrière. Je voulais tellement résister qu’au final j’ai cédé. Je n’ai pas été au studio, j’ai fais la coupe au barbershop Groomer’s mais là c’est une autre histoire pour un prochain article…

Laisser un commentaire